Comment fonctionne le taux d’assurance ?

Il n’est pas rare de lire une baisse fréquente du taux de l’assurance-vie dans les revues économique. Malgré le côté attractif de l’assurance-vie ce taux pourrait faire reculer les personnes désireuses de souscrire. Il convient de savoir alors ce que représente ce taux, comment il se calcule et de quelle façon il peut accroître les gains de son contrat. Découvrez tout ceci à travers cet article.

Qu’est-ce que le taux d’une assurance-vie ?

Le taux d’une assurance-vie désigne la rémunération par an du contrat pour lequel a souscrit une personne. L’assuré verse des primes de façon régulière ou ponctuelle en fonction de sa possibilité à l’ouverture de son contrat. Ces primes donnent des gains. Ces gains obtenus à leur tour donnent chaque année des intérêts.

Quels sont les différents types de de taux proposés par les contrats d’assurance-vie ?

Le taux de rémunération dépend du type de contrat ouvert par l’assuré. Il est donc variable d’une assurance-vie à une autre. En fonction du type de contrat nous distinguons diverses possibilités au taux. En considérant un contrat en euros, un taux minimum garanti est proposé par l’assureur. Le montant correspondant à ce taux est inscrit dans le contrat. Les fonds déjà versés par l’assuré augmentent chaque année grâce aux intérêts perçus. Lorsqu’il est question d’un contrat en unité de compte, le taux varie en fonction des supports choisis par l’assuré. Les rendements diffèrent en fonction des supports, sont non garanti c’est-à-dire impliquant la possibilité d’être négatif. De plus il est variable d’une année à une autre. Dans le cas d’un contrat multisupport, le taux de rémunération est fonction de l’allocation choisie par l’assuré. En effet, les fonds peuvent être mis sur des supports en unité de compte ou sur un fonds en euros.

Voir : Comparatif assurance vie

Méthode de calcul des taux en cas de contrat fonds en euros.

Méthode de calcul des taux en cas de contrat fonds en euros.

En cas de contrat d’assurance-vie fonds en euro, le calcul des taux se fait à l’aide de deux éléments que sont le taux d’intérêt technique du contrat et la participation aux bénéfices. Le niveau du premier élément est déterminé par l’assureur et représente la rémunération minimale garantie du contrat. Le second élément dépend de la performance réelle des placements de l’assureur. Son calcul est annuel. Selon les contrats, son versement est effectué au premier trimestre de l’année suivant.

Comment augmenter le rendement de son assurance-vie ?

A défaut de de se contenter des taux d’intérêts faibles mis en fonds euros, il est souhaité de se pencher vers les supports en unités de compte. Il est donc de diversifier ses investissements malgré les risques que cela implique quand l’on est dans une idée du long terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *